Académie des jeux oubliés     

La famille de la Brusquembille

 

Références, informations

 

La Brusquembille est un jeu de cartes à l'origine de plusieurs autres apparus au cours des XVIIIe et XIXe siècles. Si l'on se base sur le contenu des différentes règles et sur les plus anciennes dates respectives de leur publication, il est possible d'imaginer en quelque sorte l'arbre généalogique de cette famille.

 

Ainsi du plus ancien jeu au plus récent nous trouvons, avec l'année d'édition de leur règle : la Brusquembille (1718), la Brisque (1752), le Briscan (1752), et le Bésigue (1847). Cependant, il est un jeu qui n'a pas eu ses règles publiées mais dont on connaît l'existence pour avoir été cité par d'Argenson en 1779, la Brusquembille à mariage. Celui-ci trouve logiquement sa place entre la Brusquembille et la Brisque.

 

Chacun de ces jeux a une page dédiée sur ce site : Brusquembille, Brusquembille à mariage, Brisque, Briscan, et Bésigue. Pour comprendre comment jouer à chacun d'eux il est nécessaire de commencer par la Brusquembille pour finir par le Bésigue, chacune des pages faisant appel à la précédente.

 

La présente page est destinée à pouvoir faire rapidement la comparaison entre ces jeux par le biais de tableaux. La Brusquembille à mariage n'y figure pas, la règle proposée n'étant pas certaine bien que probable.

             

 

             1. Le jeu de cartes, la préparation, le jeu de la carte, le but de la partie

Jeu

Brusquembille

Brisque

Briscan

Bésigue

Nombre de joueurs

2 ou 4

3 ou 5

2

2

2

Jeu de cartes

32

30

32

32

32

Nombre de cartes par joueur

3

6

5

6

Nom donné aux as et aux dix

brusquembille

brisque

brisque

brisque

Jeu de la carte
(type)

talon non épuisé

brusquembille

brusquembille

brusquembille

brusquembille

talon épuisé

brusquembille

écarté

écarté

écarté

Dix de dernière

X

oui

oui

oui

Nombre minimum de points d'une partie

200

300

600

500

Pour la Brusquembille, la règle de base est que celui qui fait le plus de points sur un seul coup a gagné. Le jeu était pratiqué souvent à deux joueurs et celui qui atteignait, ou dépassait, les 61 points avait gagné. Les points inscrits dans le tableau ne sont donc pas « officiels », mais le résultat de la pratique du jeu.

Le Bésigue a connu des variantes utilisant plusieurs jeux de 32 cartes réunis, pour trois ou quatre joueurs, avec huit ou neuf cartes distribuées, et un nombre de points à atteindre plus élevé du fait du nombre de jeux de cartes utilisés multipliant les brisques et les annonces. Ici, les données sont celles du jeu de base.

Dans les tableaux qui suivent, les nombres marqués sont les points attribués au joueur concerné. « 0 » signifie que l'action est réalisable mais ne rapporte aucun point. « X » signifie que le jeu n'est pas concerné.
 

             2. Gestion de la retourne

Jeu

Brusquembille

Brisque

Briscan

Bésigue

Échange
de la retourne
par le sept d'atout

interdit

oui

X

X

X

n'importe quand

X

0

X

X

avant de jouer pour la dernière levée du talon (*)

X

X

10

X

avant de jouer sa premère carte

X

X

X

10

* Lorsqu'il ne reste plus que deux cartes au talon, et dès que les deux joueurs ont à nouveau cinq cartes en main, l'échange n'est plus possible jusqu'à la fin du coup.

 

             3. Les annonces

Jeu

Brusquembille

Brisque

Briscan

Bésigue

Moment pour faire une annonce

n'importe quand

X

oui

oui

X

avant l'épuisement du talon

X

X

X

oui

et après avoir fait une levée (la carte jouée ne compte pas pour l'annonce)

X

X

X

oui

et avant de prendre la carte du dessus du talon

X

X

X

oui

 

Jeu

Brusquembille

Brisque

Briscan

Bésigue

Mariage

Type

Hors atout

En atout

Hors atout

En atout

Hors atout

En atout

Hors atout

En atout

annoncé

dame-roi

X

X

20

40

20

40

20

40

bésigue

X

X

X

X

X

X

40

de rencontre

dame-roi

X

X

20

40

20

40

X

X

bésigue

X

X

X

X

X

X

X

 

Jeu

Brusquembille

Brisque

Briscan

Bésigue

Séquence

Hauteur

Hors atout

En atout

Hors atout

En atout

Hors atout

En atout

Hors atout

En atout

Quinte

majeure

X

X

X

X

300

600

250

500

roi

X

X

X

X

150

300

X

X

dame

X

X

X

X

100

200

X

X

valet

X

X

X

X

50

100

X

X

Quatrième

majeure

X

X

X

X

100

200

X

X

roi

X

X

X

X

80

160

X

X

dame

X

X

X

X

60

120

X

X

valet

X

X

X

X

40

80

X

X

dix

X

X

X

X

30

60

X

X

Tierce

majeure

X

X

X

X

60

120

X

X

roi

X

X

X

X

50

100

X

X

dame

X

X

X

X

40

80

X

X

valet

X

X

X

X

30

60

X

X

dix

X

X

X

X

20

40

X

X

neuf

X

X

X

X

10

20

X

X

 

Jeu

Brusquembille

Brisque

Briscan

Bésigue

Quatre cartes
du même type
(carré)

as

X

X

150

100

dix

X

X

100

X

roi

X

partie gagnée

80

80

dame

X

partie gagnée

60

60

valet

X

X

40

40


 

             4. Spécificités du Briscan

La retourne

Points attribués au donneur

est un as, un dix, un, roi, une dame, ou un valet

10

est un neuf, un huit, ou un sept

0

 

Les cinq cartes reçues au départ sont

Points attribués

des figures

20

blanches

10

Après avoir marqué ainsi 10 ou 20 points après la distribution des cartes, si après avoir complété sa main avec le talon le joueur est toujours avec respectivement 5 cartes blanches ou 5 figures, il marque encore le même nombre de points. À partir de la première fois que ses 5 cartes ne correspondent plus au critère, il cesse définitivement de marquer les points correspondants.

 

L'annonce de l'as d'atout

Points attribués

uniquement si ce n'est pas la retourne

30

 

Dernière main complète d'un joueur (talon épuisé)

Points attribués

constituée de cinq atouts

30

 

Les cinq dernières levées

Points attribués

faites par le même joueur

20

 

Les cartes gagnées

Points attribués

De neuf à quinze levées faites

10

Toutes les levées faites (la vole)

partie gagnée

 

 



            






Haut de page


Informations

             Références

Brusquembille, Brusquembille à mariage, Brisque, Briscan, et Bésigue




             Informations sur la page

Page mise en ligne le 3 novembre 2011






Haut de page