Académie des jeux oubliés     

La Peur

 

Références, informations

 

Le jeu de la peur est un jeu de cartes, de la famille des « jeux de poules » lesquels nécessitent un nombre relativement important de joueurs dont seul l'un d'entre-eux gagnera les mises de tous les autres. De la sorte, les pertes sont généralement minimes tandis qu'un seul joueur emporte une somme relativement importante. Il s'agit d'un jeu convivial des plus simples qui soient.

 


             1. Nombre de joueurs et jeu de cartes

Le jeu de la peur se joue de cinq à douze joueurs, plus ou moins, avec un jeu complet de 52 cartes.

             2. La mise

Chaque joueur reçoit, au début de la partie, une quantité de jetons déterminée par la durée qu'on veut donner à la partie, et appelée mise. Plus la mise sera grande et plus la partie durera. On prendra par exemple 2 jetons par joueur. Au delà de six joueurs il est préférable de ne prendre qu'un seul jeton par joueur.

La partie se joue jusqu'à ce qu'il n'y ait plus qu'un seul joueur qui possède des jetons.

             3. Préparation, la peur

Un joueur prend les cartes, les mélange, et après les avoir fait couper par son voisin de gauche, il les étale, faces cachées, sur la table en treize colonnes de quatre cartes. Puis il nomme une carte qui sera « la peur », par son type et sa couleur. Par exemple, il annoncera « valet de pique ».

             4. Déroulement du jeu, la poule

Le joueur assis à la droite du donneur commence. Il retourne au hasard une carte du jeu étalé sur la table et, si cette carte n'est pas la peur, son voisin de droite en fait de même, et ainsi de suite en tournant toujours dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

Dans le cas où un joueur découvre la peur, il doit mettre un de ses jetons dans une corbeille où directement sur la table – ce jeton avec ceux qui viendront s'y rajouter constitue la poule – et nommer une autre carte qui sera la nouvelle peur. Puis le jeu reprend avec le joueur placé à sa droite qui retourne à son tour une carte. Le jeu continue ainsi jusqu'à ce qu'il n'y ait plus qu'un seul joueur en possession de jetons. Celui-ci gagne la partie et remporte la poule.

Un seul coup peut ne pas suffire à determiner un gagnant et on doit alors en jouer un autre. Pour cela, le joueur qui a retourné la dernière carte du coup précédent rassemble toutes les cartes, les mélange, et après les avoir donné à couper à son voisin de gauche, il les étale sur la table, faces cachées, comme pour le premier coup. Le jeu reprend avec le joueur placé à sa droite. On joue ainsi autant de coups qu'il est nécessaire pour déterminer un gagnant de la poule.

Les joueurs qui n'ont plus de jetons ne peuvent plus retourner de cartes jusqu'à la fin de la partie.

La partie est immédiament terminée dès qu'un seul joueur possède un ou plusieurs jetons.







Haut de page


Informations

             Référence

Pierre M. Huvier des Fontenelles, Les Soirées amusantes ou entretien sur les jeux à gages ou d'autres, Veuve Duchesne et fils, Paris, 1790, 2e éd.



             Informations sur la page

Page mise en ligne le 28 septembre 2010






Haut de page