Libro de los juegos
11. Laquet


Informations, références

Le Laquet est le onzième jeu de tables décrit dans le Libro de los juegos (le livre des jeux) écrit à la demande d'Alphonse X de Castille entre 1251 et 1283. Il y est présenté comme un nouveau jeu à l'époque, et c'est le seul des jeux du livre pour lequel il n'est pas possible de chasser une dame adverse isolée. Toute case occupée par un joueur est inaccessible à l'adversaire.

Il partage cette particularité avec le Jacquet dont il semble bien être l'ancêtre. Voir le comparatif des deux jeux,et l'étymologie d mot laquais.


Matériel :

Un plateau à 24 flèches, 15 dames sombres et 15 dames claires, 2 dés (les joueurs utilisent les mêmes dés), 2 cornets (un par joueur).

Un jeu de backgammon convient. Le dé doubleur (videau) n'est pas utilisé.

Position de départ :

Chaque joueur place ses 15 dames comme indiqué sur la figure ci-dessous :

Circuit des dames :

Les dames blanches et noires suivent le circuit indiqué sur l'illustration. Dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, elles passent du quadrant I, au quadrant II, puis au quadrant III.

Ainsi, on peut remarquer que chaque joueur a une dame en avance sur les 14 autres. Cette particularité du Laquet est à rapprocher de celle du Jacquet où la première dame jouée par chacun des deux joueurs doit être en avance sur les 14 autres, lesquelles ne peuvant être déplacées tant que la première n'a pas atteint le quadrant de sortie.

Au Laquet comme au Jacquet, les dames noires et blanches circulent dans le même sens.

Le sens de circulation des dames n'est pas spécifié dans le Libro de los juegos, mais le quadrant III est implicitement indiqué comme étant le quadrant de sortie des dames. Toute autre manière de faire circuler les dames amène à une injouabilité en impliquant un grand déséquilibre au profit de l'un ou l'autre des deux joueurs.

But du jeu :

Amener toutes ses dames dans le quadrant III, et être le premier à les sortir du tablier.

Priorité des dés :

Le joueur ayant les dames blanches, quoiqu'occupant une case du quadrant de sortie, est désavantagé par rapport à celui possédant les dames noires qui pourrait aisément bloquer son adversaire dans le quadrant II en jouant en premier. Aussi ce sera toujours les Blancs qui joueront en premier.

Cette priorité n'est pas spécifiée dans le Libro de los juegos, cependant dans la règle concernant un autre jeu de tables, le Cab e quinal, qui présente une position de départ ressemblante, c'est le choix de l'auteur par soucis d'équité.

Validité des dés :

- si sur un lancer des dés, au moins l'un d'entre eux sort du tablier ou bien se retrouve sur une des bandes, le lancer est complètement à refaire ;
- si un dé se trouve incliné et que les joueurs ne s'entendent pas sur la valeur des points apparents, le lancer est complètement à refaire. Si un des joueurs maintient que le dé est bon, il peut effectuer un test consistant à poser un autre dé sur le dé à tester : si le dé de test glisse, les dés sont à relancer, sinon le coup est réputé bon. Ce test ne peut être effectué que par le joueur affirmant que le dé est bon, et non par celui qui conteste ;
- les dés posés à plat sur les dames sont bons.

Ces règles concernant la validité des dés proviennent de celles du jeu de Trictrac.

Déplacement des dames :

- les dames sont déplacées en fonction du résultat du lancer des dés. Il est ainsi possible de jouer une ou deux dames ;
- les doublets sont joués comme des coups simples, chaque dé étant pris indépendamment l'un de l'autre ;
- il est interdit de mettre une de ses dames sur une case occupée par au moins une dame adverse, ni de s'y reposer si l'on joue un coup avec une seule dame.

Obligation de jouer le dé le plus fort :

Le Libro de los Juegos ne spécifie rien à ce sujet.
- il est obligatoire de jouer les deux dés si on en a la possibilité, sinon on jouera selon son intérêt l'un ou l'autre des dés ;
- si un joueur ne peut pas jouer un coup complet, son adversaire joue à sa place le ou les dés non joués s'il en a la possibilité.

Sortie des dames :

Une fois les 15 dames rentrées dans le dernier quadrant (n° III), on sort les dames du tablier en suivant les règles suivantes :
- dans cette phase, la bande extérieure du tablier est vue comme une flèche supplémentaire ;
- toute dame qui peut y être portée est sortie du tablier, sauf si on peut en jouer une dans le tablier et que l'on préfère le faire pour gêner le déplacement des dames adverses ;
- Si un dé amène un nombre supérieur au rang de la case la plus éloignée de la bande extérieure occupée par une ou plusieurs de ses propres dames, on sort une de ces dames (par excés des points d'un dé) ;
- lors de la phase de sortie, les règles de déplacement des dames, et celle concernant le dé plus fort, demeurent applicables.

 

  

 

Comparaison du Laquet et du Jacquet :

Points communs :
- les dames blanches et noires circulent dans le même sens ;
- on joue avec deux dés ;
- la première des 15 dames d'un joueur est arbitrairement en avance sur les 14 autres. Au Laquet, elle est placée dès le départ en avance, alors qu'au Jacquet, elle doit rejoindre le dernier quadrant pour que les autres puissent être déplacées ;
- on ne peut pas renvoyer les dames adverses au départ.

Points qui diffèrent :
- la position de départ est différente, étant asymétrique au Laquet et symétrique au Jacquet ;
- on joue sur 3 quadrants au Laquet, et 4 au Jacquet ;
- au Lacquet, les dames noires et blanches sortent depuis le même quadrant, alors qu'au Jacquet, elles sortent par des quadrants diamétralement opposés ;
- au Jacquet, les doublets sont joués deux fois, et non au Laquet ;
- au Lacquet, les dés non utilisés par impossibilité, sont joués par l'adversaire. Ce n'est pas le cas au Jacquet.

 

  

 

Etymologie du mot Laquet :


Dans le volume 4 du Dictionnaire de l'ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXème au XVème siècle de Godefroy, un inventaire est fait de l'utilisation du mot laquais et de ses diverses graphies y compris celle de laquet.

Il en ressort que le nom de laquet était donné à l'origine, avant 1500, à une sorte de soldat aventurier allant à pied derrière ou devant son capitaine.

Cette définition du laquet serait cohérente avec l'appellation du jeu, dans le sens où la dame de chaque joueur placée, au départ, en avance des quatorze autres pourrait bien être ce laquet.

 

 

 

 

 

  
Haut de page

 

Référence :

Alfonso X, El Libro de los juegos, 1251-1283

Définition du mot laquais dans ledictionnaire de Godefroy

 

Informations :

Page mise en ligne le : 18 novembre 2018

 

Page d'accueil :

Académie des jeux oubliés

 

 

Haut de page